Anouk Aiata

Anouk Aïata « La femme mangeuse des nuages du ciel »

Un projet qui a vu le jour avec la collaboration du violoncelliste Amos Mâh, et qui nous transporte en un voyage sonore de chanson française mêlant jazz manouche, jazz, folk, musique du monde. Sorti en avril 2013.

Liste des titres :

  1. L’arbre a plumes
  2. « Lady western »
  3. « Pourquoi regardes-tu la lune  »
  4. « Le lendemain »
  5. « I forgot to love »
  6. « Errer »
  7. « Ce n’est pas une larme »
  8. « Sand of spain »
  9. « Quoiqu’il m’en coûte »
  10. « Les ronds de fumée »
  11. « Minuit sonne »

Anouk Aïata, une voix, une mélancolie, qui nous invite à  l’errance et à l’émerveillement. auteur-compositeur-interprète aux influences multiples, elle dévoile un premier album, lunaire et mélodieux.

Anouk Aïata « L’arbre à lune » : {play}anouk aiata larbre plumes.mp3{/play}

L’album comporte onze titres, réelle invitation au voyage : Un voyage dans l’imaginaire, en langue maorie «aïata» signifie «la femme mangeuse des nuages du ciel»

Clip de « Pourquoi regardes-tu la lune ? » :

{dailymotion}xn710w_anouk-aiata-pourquoi-regardes-tu-la-lune-acoustique_music{/dailymotion}

Bio :

Anouk Aïata débute sur scène au sein du groupe Urbanswing Soundystem. En 2010, elle crée avec le violoncelliste Amos Mâh le duo Anouk Aïata. Après un premier disque en 2012, Anouk Aïata & the feathered tree2, elle sort en 2013 son premier album chez Barclay : « La femme mangeuse des nuages du ciel ». Sa voix suave, les textes très travaillés et poétiques, les différents styles musicaux adoptés font remarquer cet album. En juillet 2013, elle participe aux Francofolies6.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *