Blitz the Ambassador

Blitz The Ambassador « Native Sun »

Comment présenter Blitz The Ambassador, un rappeur au flow impeccable et aux lyrics aiguisés sur des rythmiques Free-Jazz, Afro-Pop qui  cite Basquiat ou Lumumba, évoque des soupirs languissant sur les Bus d’Accra (Capitale du Ghana), l’aliénation des immigrés et les ombres de l’histoire. Le tout sur des tourbillons de cuivres, des guitares saturées et des craquements d’amplis. Ou encore le MC de NYC natif du Ghana, compositeur et producteur, en tout cas Blitz déchaine des sonorités afrobeat psychédéliques et des rimes aiguisées sur ce nouvel opus « Native Sun ».

Clip de Blitz the Ambassador «  Best I Can » feat. Corneille :
https://www.youtube.com/watch?v=828XpNDScw4

Liste des titres « Native Sun » :

1 – En Trance
2 – Dear Africa Feat. Les Nubians
3 – Silver Rings (feat. Ghostface Killah)
4 – Akwaaba
5 – Best I Can Feat. Corneille
6 – Instrumentalude
7 – Accra City Blues
8 – Free Your Mind
9 – Wahala Feat. Keziah Jones, Baloji, Promoe, Bocafloja
10 – The Oracle (Chuck D PSA)
11 – Victory Feat. Pete Philly
12 – Native Sun Feat. Shad
13 – Ex-Itrance

L’album « Native Sun » en entier en Streaming (Full Album Streaming) :{vimeo}17678292{/vimeo}

Que des Tunes qui tuent sur cet album, que ce soit le titre « En Trance », qui introduit l’opus, ou encore la rencontre avec le duo de sirènes francophones les « Nubians » sur « Dear Africa » , ainsi que le titre aux rytmiques Highlife « Akwaaba ».
« Native Sun » est né d’un kaléidoscope de perspectives :
« Silver Rings » partagé avec le rappeur du Wu Tang  « Ghostface Killah », l’apparition du chanteur Rwandais Corneille sur le refrain d’un magnifique « Best I Can ».
« Victory » avec le MC hollandais Pete Philly, avec l’excellent Promoe (de Looptroop) qui a enregistré son couplet alors qu’il était au Cambodge et la star Nigériane Keziah Jones sur « Wahala ». Ainsi que le virevoltant Canadien Shad sur le titre éponyme de l’album « Native Sun ».
Blitz a également reçu la bénédiction du rappeur Chuck D de Public Enemy  qu’on peut entendre sur le titre « The Oracle ».

Blitz the ambassador
Alors bienvenue à « Accra City Blues », ou Rap, Highlife, Soul et Jazz se confondent, ou les rythmiques se réunissent pour ne former q’une.

Dans l’Accra de sa jeunesse, l’âge d’or du Hip Hop continua d’exister bien après l’arrivée du « Dirty South » aux Etats-Unis.

 « Il faut créer quelque chose qui ne permette pas de dire où s’arrête le Hip Hop, où commence l’Afrobeat et où intervient le Highlife. Il faut créer un monde à parts égales. »Blitz

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *