Duane Stephenson

Duane Stephenson « Black Gold »

La patte de Dean Fraser et de judicieux featuring ajoutent à la qualité de l’œuvre de Duane Stephenson, artiste talentueux dont les textes  » conscious  » se nourrissent des plaintes et des espoirs du ghetto.

On retrouve donc dans cet Album de purs morceaux roots comme « Members Only », reprise de Larry Duane Addison , ou « Stay at Home » de Dennis Brown qu’il reprend avec Queen Ifrica .
D’autres morceaux sont plus romantiques comme « Woman » (Lamont Savory à la guitare acoustique, et Dean Fraser au saxo), « More » dont le chant nous emporte, « Deception » sur les mensonges de la vie quotidienne, ou « Fire in me » plus rythmé.

Le titre « Black Gold », dans la tradition Nyabinghi, marque la profondeur mystique de cet album au coté de titre comme l’acoustique « Thruth is » où l’on entend le poète dub Mutabaruka, le  » morganesque  » « Rescue Me » dans lequel on a le plaisir de retrouver Gramps Morgan, le baryton des Morgan Héritage, ou le puissant « Jah Work ».

Duane Stephenson titre  « Rescue me» à l’écoute: {play}images/duane stephenson rescue me ft. grmaps morgan.mp3{/play}

On peut apprécier dans cet album la modernité des morceaux qui restent pourtant fidèles au rythme  » one drop  » cher aux amateurs de reggae roots. Ainsi « When we rise » en Duo avec Ras Shiloh est une réussite, tout comme le très bon « Cycle goes on », l’excellent « Nah Play » qui introduit l’album ou le sublime « Sufferer’s Heights » dont la version ballade le clôture.

Vous l’aurez compris, Black Gold est un album très bien produit, riche et varié musicalement ; Duane Stephenson est une des grandes voix du reggae actuel doublé d’un auteur talentueux et engagé.
Un album incontournable.

Track List :

1. Nah Play
2. Fire in me
3. Truth is
4. Deception
5. Sufferer’s heights
6. Woman
7. Black Gold
8. Jah Works
9. Rescue Me feat. Gramps Morgan
10. Stay At Home feat. Queen Ifrica
11. More
12. Cycle Goes On
13. When We Rise Feat. Ras Shiloh
14. Members Only
15. Sufferer’s Heights (Ballad Version)

Duane Stephenson 

Biographie :

Duane Stephenson, connu notamment comme auteur de « True Reflexion » pour Jah Cure, est né en 1976 à Kingston et y vit toujours.

Il a commencé avec un groupe de Lycée « To Isis » dans lequel il a chanté pendant dix ans. C’est avec « To Isis » qu’il rencontre Dean Fraser (qui produira notamment leur single « Ghetto Pain »). Duane finira par se séparer de son groupe pour divergence artistique (Duane affectionne le Roots) mais continua à profiter de l’expérience de Dean.

Dean Fraser, saxophoniste, directeur musical et producteur de génie (qui a participé à plus de mille albums et qu’on peut apprécier en ce moment sur scène au côté de Tarrus Riley), coachera Duane (en corrigeant notamment des problèmes d’intonation et de timing) pour son premier album « August Town » (Cannon/VP Records) dans lequel figure la superbe reprise de Tyrone Taylor « Cottage in Negril » ainsi que le titre « August Town » (sur le Jah Live Riddim) qui traite des conditions de vie de sa communauté.

La carrière solo de Duane s’est d’ailleurs révélée à lui le jour où il chanta le titre « August Town » dans ce même quartier, et qu’il dut le rejouer trois fois sous l’insistance du public.

« I restarted the song three times without being able to move any further and people started shouting out for it. So that was the charge in the battery to move on as a solo artist and it came right from the community where it all started. »

Il entama avec Dean Fraser la tournée en Europe, au Caraïbes et en Amérique du nord de cet album « August Town » cité par le Billboard Magazine comme l’un des six albums « galvanisant collectivement le renouveau de reggae roots » dont « les paroles transmettent les désirs romantiques et les angoisses de la réalité du ghetto avec une égale conviction ». Album également salué par Pitchfork.com comme « sans aucun doute le plus brillant, pas seulement de 2008 mais peut être des années précédentes ».

C’est avec autant de soins que Duane Stephenson a préparé son second album « Black Gold ».

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *