Kaly-Live-Dub-Allaxis-cover

Kaly live Dub « Allaxis »

Resserré autour d’un quatuor suite au départ de leur claviériste (Auriculaire), le groupe enfonce définitivement le clou avec ce sixième opus « Allaxis », fruit de l’expérience live et des influences digérées des musiciens. Déterminé à s’affranchir d’un carcan reggae dub bien trop réducteur, le groupe propose une vision débridée de sa musique. Une ambivalence synthétisée en une essence bien plus rugueuse : cette fois l’ombre a clairement pris le dessus sur la lumière.

Liste des titres:

1. Allaxis

2. Run and go hide (feat. Learoy Green)

3. Chord note

4. Can I make a wish? (feat. Learoy Green)

5. Find us

6. Enjoy

7. No more dread

8. No bother jump (feat. Learoy Green)

9. Pack ice

Allaxis, titre éponyme qui ouvre l’album, et qui signifie Métamorphose pose clairement les bases : ambiance oppressante sur fond de basse rugissante. Une tension palpable que l’on retrouvera comme un fil rouge tout le long de l’album. Preuve en est, le morceau « Chord Note », furie incandescente prête à imploser à tout moment, véritable hydre à 4 têtes nourrie de basses lourdes, de textures menaçantes et d’assauts synthétiques apocalyptiques.

« Find us », « Pack Ice », « No More Dread » laissent à leur tour échapper çà et là,  skanks et autres delays d’une chappe de plomb omniprésente, apportant au projet une teneur toute particulière, entre dub digital et dubstep. Présent sur 3 des 9 titres, Learoy Green apporte un souffle différent à l’album. Tantôt lancinantes et scandées « Can I make a wish » tantôt chantées, ses interventions contrastent clairement avec le reste de l’album « Run and go hide ». Une source de quiétude, une chaleur contrastant avec le côté sombre et abrupt des autres titres comme un clin d’œil à leurs productions précédentes.

En biologie animale, le terme de « Allaxis » décrit le passage de l’état de larve à celui d’adulte, l’effet de ce titre est accentué par la pochette illustré par une une abeille. En effet, Le quintet Kali Live Dub a mué en quartet : Stéphane  » Uzul  » Bernard (machines), Paul  » Pilah  » Kozmik (guitare), Mathieu  » Mat  » Trouillet (batterie et programmation) et Eric Frascone (basse). En effet, Un album proche de la techno mélangé à un style Dubstep, compose un style musical moderne Heavy Dub qui sort complétement du champ musical Reggae, et comprend un mix de dub, dudstep, hip-hop, électro et musique industrielle.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *