la facebookisation du web

La Facebookisation du web : fin de la vie privée

la facebookisation du web

Pour preuve mail et coup de téléphone sont de moins en moins nombreux au profit d’une explosion des pratiques de chat tel MSN, Skype et Facebook. Notre manière de communiquer change, qui plus est très rapidement. Nous sommes passés du téléphone mobile au chat mobile, rendant les communications plus rapides, plus spontanées et plus complètes (possibilité de transfert de fichiers).

Le côté avantageux de l’échange rapide et de plus en plus accessible est largement compensé par un phénomène nouveau et très persistant : la publication de données privées, tel nom, adresse accentué par la géolocalisation inhérente à ce type de site internet, photo privé qui deviennent publique impliquant dans de multiples cas des photographies de la famille, des amis, des enfants, et des évènements majeurs de la vie… Tout ceci étant accentué par l’enregistrement en secret de ces données par facebook lui-même comme cela a été révélé dans L’affaire de la surveillance mondiale par l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), par son ex-consultant Edward Snowden.

Il s’agit de l’enregistrement de toutes les données emails discussion chat, photos… absolument tout est enregistré et stocké par la NSA, et par des organismes garder secret du grand public, et cela depuis plusieurs années, ce qui constitue en une trahison et une tromperie des utilisateurs . Ce qui nous emmène à penser que la facebookisation du web représente la fin de la vie privée.

En effet, Les services secrets américains et la NSA peuvent avoir accès à toutes les données des réseaux sociaux et les stockeraient dans des énormes Data base. Le nom de programme de l’administration américaine pour surveiller les communications « étrangères » est PRISM. Depuis 2007, Prism surveille les communications et bien plus encore. Ce projet donne à la NSA un accès complet aux serveurs des grandes entreprises de high-tech dont Facebook, Microsoft, Yahoo, Google, Paltalk, AOL, Skype, YouTube et Apple. Si vous avez utilisé l’une de ces sociétés, en y divulgant vos informations privées, vous faites certainement partie du PRISM. Il s’agit ni plus ni moins de conversations audio et vidéo, photographies, e-mails, documents, historique de connexion, chat audio et vidéo, fichiers Google Drive, photothèques et la surveillance en direct des termes de recherche. Ainsi le célèbre Yes We can de la campagne présidentielle d’Obama était en fait un grand : Yes we scan !

Obama-NSA-yes-we-scan

Quelques données pour se rendre compte :

L’ampleur de la facebookisation du web en seulement une décennie, car facebook a fêté ses 10 ans d’existence en février 2014 et a dépassé le milliard d’utilisateur en 2012. Aujourd’hui le site comptabilise 1,26 milliard d’utilisateurs dans le monde.

526 millions d’utilisateurs de FB se connectent tous les jours, pour exemple, la chanteuse Rihanna comptabilise 85 millions de fans, un record pour une célébrité.

facebook-relations-monde

Alors que réserve l’avenir, une chute brutale de facebook comme l’a connu MySpace d’ici quelques années ou au contraire FB va t’il connaître un succès encore grandissant jusqu’à la facebookisation totale de la planète ?

En tout cas, si vous utilisez facebook, nous vous conseillons de pas ne donner votre véritable identité et des informations sur vous-même, ni vos photos et vidéos personnelles, utiliser seulement ces plate-formes pour diffuser des informations, votre vie privée, est justement privée et devrait le rester.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *