La Montre volée de Haile Selassie I

montre unique d'Hailse selassie I 1954 en or, avec calendrier perpétuel, enchère Christie's

Montre d’Haile Selassie I 1954 en or, avec calendrier perpétuel, enchère Christie’s

Une montre bracelet « unique » en or, une patek philippe de 1954 qui a appartenu à l’empereur éthiopien Haile Selassie I, a été retiré d’une vente aux enchères Christie’s, à Genève le lundi 9 novembre 2015.

C’est le petit-fils de Haile Selassie I, le prince Ermias S. Haile Selassie qui a empêché la vente car cette montre aurait été volé à son grand père et à l’Ethiopie.

En effet la vente aux enchères Christie’s à Genève,  est la plus grande maison de vente aux enchères depuis le 18°s.

La famille impériale menée par Ermias S Haile Selassie a fait valoir le vol de cette montre auprès de la justice suisse, un juge suisse à publier un bardage en ordonnance de blocage (interdiction de la vente de cette montre) avec la famille de l’ancien empereur d’Ethiopie. Une montre d’un seul exemplaire réalisé pour l’empereur en 1954.

La famille impériale a pu, le 9 Novembre 2015, par le biais de leurs avocats à Genève, obtenir l’ordonnance du tribunal pour empêcher la vente aux enchères chez Christie’s de la montre volé d’Haile Selassie I.

patek_philippe_haile_selassie_watchUne montre présentée ici pour la vente aux enchères par Christie’s :

Patek Philippe. An exceptionally important, possibly unique and previously unknown 18k gold perpetual calendar wristwatch with sweep centre seconds, moon phases, black luminous military-style dial, luminous alpha hands, engraved case back, former property of His Majesty, king of Kings, Emperor Haile Selassie I of Ethiopia. Signed Patek Philippe, Genève, Ref. 2497, Movement no. 888’058, Case no. 679’792, Manufactured in 1954. Estimate: $520,000-1,000,000 / €460,000-920,000. This lot is offered in our Important Watches auction on 9 November at Christie’s Geneva

Patek_Philippe_The_Emporer

La raison de la rareté du cadran noir arrière de la montre Patek Philippe a été l’objet de beaucoup de spéculations. La montre est une référence déjà considéré comme l’un des modèles de montres-bracelets les plus recherchés jamais réalisés par un fabricant disposant en outre d’une provenance impériale.

Ce calendrier perpétuel en or 18 carats Patek Philippe 2,497 proposé aux enchères le 9 Novembre à Genève de Christie, est le seul et unique exemple connu de cette référence portant un style militaire au cadran noir auparavant jamais vu avec chiffres arabes luminescents et les mains Alpha lumineux – toutes ces caractéristiques non restauré dans son état original.

Qui plus est, cette montre dispose de l’une des provenances les plus distingués jamais vu dans une salle de vente aux enchères. Il a été commandé en 1954 comme un cadeau pour l’empereur éthiopien Haile Selassie, et présenté lors de sa visite officielle en Suisse en Novembre cette année.

Vol du patrimoine impérial éthiopien :

Cette montre unique, réalisé en un seul exemplaire pour Haile Selassie I s’est retrouvé dans les mains de vendeurs privés, voulant réaliser une jolie plus-value sur un objet qu’ils ont récupérés et n’ont pas achetés. La montre étant estimée entre 500 mille et un million de dollars.

Selon Christie’s, une montre contenant un calendrier perpétuel en or de 18 carats Patek Philippe, a été mise en service en 1954 comme un cadeau pour l’empereur éthiopien Haile Selassie, et présenté lors de sa visite officielle en Suisse en Novembre cette année.

Christies a revendiqué des années plus tard le don personnel de cette montre par l’empereur lui-même à une personnalité imminente dont le descendant a était divulgué ». Prince-Ermias S. Haile Selassie a déclaré qu’il souhaiterait savoir qui est cette personnalité éminente en possession des biens de l’Ethiopie impériale.

Ermias a une semaine avant la vente adressé une lettre à M. Thomas Perazzi, Chef de Genève Département Montre Christie :

«Comme il est bien connu dans la triste histoire de l’Ethiopie, mon grand-père a été traité avec d’indicibles humiliations et ses biens on était confisqués, sans bénéficier d’aucune droit. Ce qui inclus les propriétés volées, les effets et biens personnels, Rien n’a été laissé « . Ermias

La famille estime en effet que la montre-bracelet a été illégalement confisquée à leur grand-père pendant son confinement dans les années 1970.

«Je reconnais que Christie à Genève est une maison de vente aux enchères de bonne réputation, Je peux seulement supposer que Christie ignore l’histoire de la provenance de cette montre, et qui est probablement une prise illégale de biens » Il a averti l’institution des affaires de l’art européen en déclarant: «Je crois que Christie ne voudrais pas être impliqué dans ces transactions illégales « . Prince Ermias

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *