Le Ciel comme patrimoine mondial de l'humanité

Le ciel comme patrimoine mondial de l’humanité

Le Ciel comme patrimoine mondial de l'humanité

En effet, la Voie lactée a été perçue dans la plupart des cultures comme un élément fluide primordial, générateur de repère spatio-temporel, et de mythologies.

UNESCOA travers ses observatoires, situés tout au long de l’humanité et sur tous les continents, l’homme a de tous temps essayé de percer le secret de la lumière des étoiles.
http://whc.unesco.org/fr/astronomie/

Le groupe de Reggae Midnite à travers ses pochettes d’album, ainsi que le livre « Le couronnement de Hailé Sélassié I » ont replacé Rastafari dans une dimension cosmique, à l’image du visionnaire Marcus Garvey, le mouvement Rastafari, parti de la Black Star Line, pour un voyage retour vers l’Afrique Cosmique. Celle qui détient la loi des patriarches la plus ancienne, celle de l’ancien testament : « la loi des jubilés ».

A l’aube du troisième millénaire, et en considérant les évènements récents, comme la présupposé fin du monde du calendrier Maya du 21 décembre 2012, la foudre qui a frappé le Vatican le 12 février 2013, (lien annoncé de façon mystique par le Magazine Mist I), la chute d’astéroïdes en Russie le 15 février 2013, la découverte récente d’une possible ancienne vie sur la planète Mars, le 12 mars 2013. Le monde baigne ces derniers temps dans un environnement cosmique. Nous posons donc la question : Cette civilisation s’effondre-t-elle parce que ces fondements n’ont pas été éclairés ?

Mist I - La Foudre sur le vatican

L’UNESCO, le ciel, le ciel nocturne, les objets célestes et la lumière des étoiles.

A travers sa thématique, l’UNESCO n’a cessé depuis des années (1992, en 1995, en 2005 et en 2012) de rappeler l’importance de la voûte céleste pour l’humanité. En 2009, en partenariat avec le projet Starlight, une initiative de défense du ciel de la nuit et du droit d’observer les étoiles, l’UNESCO a réaffirmé son engagement dans la sauvegarde du ciel comme patrimoine. Ce projet consiste à proposer des lieux visitables caractérisés par une excellente qualité pour la contemplation du ciel étoilé. De plus, il contribue davantage à sa défense, le ciel étant devenu depuis un enjeu politique et géo stratégique.
http://www.starlight2007.net/

Le ciel, qui a été, et est une source d’inspiration pour toute l’humanité, est devenu caché et même inconnu de la jeune génération. Un élément essentiel de notre culture et de notre civilisation, rapidement se perd, et cette perte va affecter tous les pays de la planète« . Déclaration de l’IAU/ICSU/UNESCO-1992

Peinture Stephanie bonnet

« Le ciel, notre héritage commun et universel, est une partie intrinsèque de l’environnement perçu par l’humanité. L’humanité a toujours observé le ciel pour expliquer ou pour comprendre les lois physiques qui régissent l’univers « . Proclamation de l’Année Internationale de l’Astronomie 2009 UNESCO PARIS 2005

L’UNESCO rappelle par cette thématique du ciel comme patrimoine mondial que « Depuis la nuit des temps, l’astronomie a captivé toutes les civilisations à travers le monde et à travers les âges ».

Ciel etoileObjectif :

Les objectifs de l’UNESCO sont clairement définis : « offrir un cadre méthodologique pour des actions associées, ouvrir la voie à la coopération entre les Etats parties et les communautés scientifiques, et partager les connaissances. »

Le savoir ancien se basant sur l’étude du ciel étoilé est actuellement ravivé. Les grands mages et philosophes de l‘antiquité fondaient tous les savoirs en un.

Le but énoncé par L’UNESCO est d’ « établir un lien entre la science et la culture (…) associé à l’astronomie, étudié à travers le prisme scientifique, culturel et environnemental. »

Toutes les périodes et les civilisations, de la préhistoire à nos jours, ont en commun l’étude du ciel pour calculer le temps, avec l’observation des cycles de la lune et du soleil, et par l’observation des étoiles : philosophie, science, mythe permirent d’élaborer une  connaissance élargie de l’Univers.

Les observatoires :

Dans nos civilisations modernes il faut aller loin dans les montagnes ou les déserts, s’isoler des villes pour observer le ciel étoilé. Les sommets sont des lieux privilégiés pour l’observation des astres et certain comme les Yantra font partie du patrimoine mondial de l’humanité de L’UNESCO :

Sawai Jai Singh ii

Le Yantra Mandat (qui signifie en Sanskrit Appareil magique) de Delhi (Inde) a été construit par le Maharajah  de Jaipur : « Sawar Jai Singh II », un des plus grands astronomes de tous les temps. Il planifia la construction des « Yantra », qui sont des grands observatoires astronomiques, situés dans cinq villes de l’Inde du Nord : Delhi, Jaipur, Mathurâ, Ujjain et Vârânasî.

En France, L’observatoire du Pic du midi situé à 2860m dans les Hautes-Pyrénées, est en autre, destiné à l’étude des rayons cosmiques.

Lien : exposition au Pic du Midi sur le thème « 2012, le retour des rayons cosmiques »

http://www.obs-mip.fr/index.php/actualites/Agenda/expo-pic

Les rayons cosmiques

Le Mont Palomar en Californie, porte le plus grand observatoire du monde. Son télescope, entré en fonction en 1948, a permis de doubler le rayon de l’univers connu, rendant visible des astres à plus 400 millions d’années-lumière, et révélant  ainsi des millions de galaxies.

Mont Palomar

Starlight : l’observatoire

Le projet « Starlight » et sa proposition de « Réserve de ciel nocturne »  a été développé par un groupe d’experts internationaux et fait partie de l’Etude thématique globale sur le patrimoine astronomique élaborée par l’ICOMOS et l’Union Astronomique. Starlight est un projet qui est né à l’Institut d´Astrophysique des Iles Canaries, sous les auspices de l´UNESCO, la OMT (Organisation Mondiale du Tourisme)  et l´Union Astronomique Internationale (IAU).

Les 10 principes et objectifs de Starlight sont exposés dans le lien suivant :

http://www.astrosurf.com/licorness/Congres09/Commission-Amenagement-du-territoire/AT5-Licorness-Reserve-Starlight_A_Legue.pdf

Midnite Starlight :

La dimension Cosmique de Rastafari illustré par un groupe de Reggae, issu des îles Vierges : Midnite.

« Time is not counted by daylight, but from Midnite ». Midnite

Midnite

Midnite Starlight, c’est Midnite comme observatoire du ciel, de façon symbolique et allégorique à travers leurs pochettes d’albums Rastafari.

Depuis ses débuts, le groupe Midnite avec sa dimension cosmique et ésotérique, a  ramené au premier plan cette vision cosmique de Rastafari. Notamment, à travers leurs albums « Jah Grid », « Suns of Atom », « Kings Bell » et “Be Strong». « Jah Grid » indique que le réseau de Dieu est le cosmos. D’ailleurs le nom du groupe « Midnite »  renvoie au calcul du temps, donc au ciel nocturne comme patrimoine mondial de l’humanité.

StarlightLa cosmologie est la connaissance de l’Univers, La cosmogonie la connaissance de son origine, de sa structure et de son devenir.

Nous occupons une place infime dans la voie lactée.

« Le ciel ou le cosmos est le I qui relie tous les I »

JC Misema

Le ciel comme patrimoine de l’humanité, comme lien cosmique avec le temps (Dieu), est devenu un  enjeu politique, géo stratégique pour les années futures, un enjeu majeur de contrôle des communications et de tout déplacement, voire de survie – Starlight plutôt que Star Wars (projet de l’US Army).

Starwars : http://www.presselibreinternationale.com/haarp/index.html

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/wikileaks/8299491/WikiLeaks-US-vs-China-in-battle-of-the-anti-satellite-space-weapons.html

http://www.afn.org/~iguana/archives/2001_09/20010901.html

Le ciel comme patrimoine mondial plutôt que le projet Haarp. (High frequency active aurora research program)

http://fr.wikipedia.org/wiki/High_frequency_active_auroral_research_program

Article Roots & Culture écrit par yogi, Levy, et Steph B., Peinture par Stephanie Bonnet.

© All rights reserved, Rootsandculture.net. ©

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *