Nouvel album d’Akae Beka “Jah Saydo”

Le label Uhuru Boys Prod. délivre un nouvel album du groupe  Akae Beka intitulé « Jah Saydo » ; sortie le 4 avril 2017. Le projet Akae Beka qui fait suite à Midnite continue à placer le reggae en haut. Le rythme de production est nettement moins effréné qu’il ne le fut avec Midnite mais la qualité musicale est toujours poussée. Le sorties de Benjamin Vaughn sont toujours très attendu, ce nouvel ainsi que la série de concert avec 3 dates en France sont donc les bienvenue.

Allez voir Akae beka sur scène si vous le pouvez, l’expression musicale Rastafari est optimum avec l’expérience du live.

Liste des titres : Akae Beka « Jah Saydo »

  1. One Foot in Front
  2. Heavenly Story
  3. Aloudallowed
  4. Platune
  5. Play The Song
  6. Jahsaydo
  7. Kind Words
  8. Kingdom Freeup
  9. Urgency
  10. Run Down
  11. Hear Them Out, Hear Their Mouth
  12. Elixir
  13. A, Ah
  14. Double
  15. Wisdom

On retiendra forcément la sérénité qui émane de cet opus, magnifié par les titres « Aloudallowed » et « Platune », ainsi que par le premier single qui fut présenté   » One Foot in Front « , qui est aussi le premier titre de l’album « Jah Saydo ».

L’album continue dans le même esprit avec le titre reggae magnifique et épuré « Kings Words », avec un tempo légèrement plus soutenu.

Akae Beka « Kings words » : 

Suivi par « Kingdom Freeup » qui lance l’album dans une autre dimension. « Run down » suit dans la même veine d’une rythmique urbaine.

Tout inspire chez Akae Beka, de la pochette aux lyrics la pierre est taillé, polie, par le temps, à l’image de l’érosion naturelle La vibration est originale, dans la pure veine du Roots Reggae, créant des titres qui n’ont aucun égal comme «  A, Ah ».

Akae Beka « A,AH » : 

C’est un des seuls groupes à vivre le reggae comme une expérience musicale créative. C’est pour cela que Benjamin vaughn rappelle Bob Marley, pas parce qu’il refait la musique des Wailers, mais parce qu’il crée comme Marley une nouvelle musique. « Double » vient à point nommé placer le souffle du chanteur dans une seule aspiration afin de délivré la tension nécessaire.

Tous le savoir-faire d’Akae Beka et de Midnite donne ce résultat étonnant, d’un album aux mille facettes. Après tous ces albums qu’on ne compte plus, et tous ces lives, toutes ces heures de musiques partagés, de vibrations tendu vers le haut, après avoir fait mille fois le tour du monde pour répandre la vibration Rastafari, Benjamain Vaughn arrive encore à nous étonner. Celà place cet artiste en dehors de toute catégorie. Give thanks & Ises

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =