Taïro

Revolu’ Sound en tournée Report

Cyparis

Cyparis

On retiendra de cette soirée beaucoup de talent et d’énergie malgré un public peu nombreux (faute aux rares mais fatals jours de pluie niçois).

C’est Cyparis qui ouvre le bal. Il nous offre une très bonne première partie à l’image de ce qui va suivre. C’est dans tous les styles qu’il nous surprend : roots, hip hop, dancehall, tout en restant fidele au discours rasta.

Kenyon

Kenyon

Kenyon nous fait ensuite une démonstration de ses qualités vocales. Il accroche intelligement le public avec du hip hop, l’excite sur un fast style, puis l’emmène avec du dancehall pour conclure sur un reggae brillant. Ce jeune artiste polyvalent, convaincant sur scène, ne néglige pas non plus ses textes, particulièrement soignés.

Dragon Davy

Dragon Davy

Dragon Davy prend ensuite la relève, avec un son hip hop/dance hall puissant. Ce parisien de la vielle école prend le public en otage, le spectacle avec lui est interactif. Ce que j’apprécie particulièrement c’est qu’il apporte au reggae des thèmes et une rage de banlieusard, qui manque souvent aux groupes de reggae français.

Taïro

Taïro

Taïro

Mais la foule attendait surtout Taïro. Décontracté sur scène et malgré un son plutôt lover, il a su garder le public chaud. Il nous a régalés de ses hits, ses textes et ses mélodies que l’on connait tous.

Taïro

Le clou du spectacle a bien sur réuni tous les artistes sur scène pour interpréter de remarquables combinaisons.

Bref une soirée riche en musique et en performances individuelles.

Mais ma grande satisfaction a été de voir non seulement des artistes complets, qui chantent et posent leurs flow autant sur du hip hop que du reggae, mais aussi de voir ces artistes chanter exclusivement dans la langue de Molière.

Respect aux artistes.

Revolu'Sound

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq − 3 =