Rockin Squat Confession d'un enfant du siècle vol 2

Rockin’Squat « Confessions d’un enfant du siècle » Volume 2

Rockin Squat Confession d'un enfant du siècle vol 2

Chantre du rap conscient, Rockin Squat analyse chirurgicalement « le monde d’aujourd’hui » en introduisant des thèmes tel la guerre de l’eau, ou le « pouvoir secret » des sociétés secrètes tel les illuminatis et la « démocratie fasciste ». Des titres plus historiques sur l’origine du continent américain et le génocide amérindien, ou encore sur le petit jeu de racaillisation de la jeunesse d’aujourd’hui mis en lumière. Rockin Squat est resté « Près des notes » la musicalité de l’album s’en ressent, mêlant poésie, rythme brésilien, et un amour de la sagesse, le 2° volet  nous vient de « black Rio » et sonne vrai comme le résultat du parcours du « métaphysicien de l’écriture ».

« La luta continua » :

Liste des titres :

  1. Triste Tropique feat. Olodum & Edy Vox
  2. A La Luta Continua feat. Ivor Lancellotti
  3. Le Monde, Aujourd’hui
  4. Illuminazi 666
  5. Mr Cassel
  6. La Lutte Du Siecle
  7. Amaru Ka (La Sagesse De La Terre) feat. Wayrachaki
  8. 500 Ans
  9. Big Up Du Sertao feat. Sebastiao Marinho
  10. Les Gangsters Ne Vivent Pas Longtemps feat. Wyme
  11. Democratie Fasciste (Article 4) feat. Immortal Technique
  12. Le Pouvoir Secret
  13. Ba Mana feat. Cheick Tidiane Seck
  14. Cade Meu Dineihro
  15. Sex My Soul
  16. Too Many Years
  17. Pres Des Notes feat. Oxmo Puccino
  18. Black Rio feat. Lilian Valeska & Janaina Azevedo

« Confessions d’un enfant du siècle. » Volume 2 a été produit par Rockin’ Squat, Dj Duke, Niro, Terem, Soper et voit comme invités : La formation brésilienne Olodum, le compositeur malien Cheick Tidiane Seck – Immortal Technique – « le plus grand lyriciste du rap français » : Oxmo Puccino, Wyme, Wayrachaki, Edy Vox,Ivor Lancellotti, Lilian Valeska, Janaina Azevedo, Sebastiao Marinho.

A la différence du premier album Rockin Squat a une vue dominante sur le brésil, exit la vue de paris « Triste Paris » quitté pour l’exil brésilien.

L’album commence sur un air de samba comme tous les 3 albums qui forment la trilogie « Confession » et une référence au livre de Lévi Strauss « Triste Tropique » en guise de titre, et avec la formation brésilienne Olodum et Edy Vox pour amener percussions brésilienne et  berimbau.

«Ba Mana» en featuring Cheick Tidiane Seck profite aussi avec succès des influences musicales brésiliennes, avec une très belle instru, et une dédicace à l’Afrique, Squat esprit Ba mana.

«  L’esprit Ba Mana c’est celui de Cheick Tidiane Seck, De la reine Pokou ou de Aline Sitoé, De Steve Biko, d’Amilkar Cabral, de Béanzin, De Patrice Lumumba ou de Samouri Touré, De Koumi Bjossé, de Sarah Ouina, Bourguiba, Da Monzon ou de Ba Bemba, Je sais de quoi je parle je sais qui est Frantz Fanon, J’ai entendu Aimé Césaire, je suis loin d’être un pion. »

S’en suit « Le monde, aujourd’hui » un clin d’œil aux premiers titres de rap en France Ntm et Assassin tant par la reprise instrumentale dans l’intro du « Monde  de demain » de NTM, que par les lyrics.

Rockin Squat confession d'un enfant du siècle vol.2

Et la « luta continua » avec des titres conscients et journalistique dont le niveau informatif n’a jamais été vu dans le rap français : « Illuminazi 666 », le jeu de mot est révélateur les illuminatis sont appelles Illuminazi, pour leur contrôle occulte.

« Renseigne-toi sur le 33ème degré, hé ! Renseigne-toi sur Aleister Crowley, Churchill, Roosevelt, le duc de Kent, Calvin du Rockefeller ou sur Gorbachev, Ils sont tous impliqués dans ces sociétés secrètes, John Kerry, George Bush, Tony Blair, Elisabeth Grande Patronne du trafic d’opium, Demande à William Huntington Russell si je déconne Prescott Bush était le banquier d’Hitler, Et la duchesse de Kent, un officier SS comme père(…) Moi j’accuse les McDonalds, les Dupont, les Rockefeller, Les Ducks, les Astor, les Derens où bien les Beckers, Y a des familles qui contrôlent le New Order»

Rockin Squat  » Le pouvoir secret » :

« Le Pouvoir Secret » en remet une couche dans le même style de mise en alerte, loin de reprendre les théories fumeuses trouvés sur internet, les infos sont détaillés, et une certaine vision de l’histoire en ressort, un autre regard sur le monde…  «  Leur technique, instaurer la confusion, centraliser le pouvoir, contrôler l’information, Bienvenue dans la conspiration mondiale »

« Ils nous ont fait croire qu’Hitler été de l’autre côté, Mais les usines Farben et Ford n’ont pas été bombardées, La conspiration globale des gouvernements invisibles, Du nouvel ordre Mondial nous a tous pris pour cible, La police Internationale des illuminati, Va être dans un futur proche l’OTAN et les Nations Unis. »

Et cela continue avec le limpide, efficace et nécessaire  « La Lutte Du Siècle » et dont l’instrumental est rythmé par des gouttes d’eau « L’eau est le prochain pétrole des multinationales, Ca privatise aujourd’hui même ce qui est le plus vital ! (…)  Alors comme ça les corporations Suez, la Lyonnaise des Eaux, Vivendi Water pour les plus connues veulent contrôler notre eau ! Moi je suis comme les paysans de Tucuman ! Vai tomar no cu man ! ». La guerre de l’eau, la pollution de l’eau, le problème des PCB est même évoqué…

Rockin Squat  » La lutte du siècle » :

Ou encore « Démocratie Fasciste (Article 4) » en featuring avec Immortal technique.

Du très sérieux donc, comme avec ce retour historique  sur le génocide amérindien et le touchant « Amaru ka » soutenu par une excellente instru. Le terme de rap conscient n’aura jamais aussi bien porté son nom, un état de conscience de ce qui se trame mais des non dits, mais aussi un esprit de synthèse, un regard historique chirurgical, oui il faut opérer à cœur ouvert. Mais « Est-ce qu’il suffit d’être Conscient ? »

Ou encore « Les Gangsters Ne Vivent Pas Longtemps » en featuring avec Wyme» dont l’intérêt au delà du côté moralisateur est l’historique du grand banditisme et des grands noms de la mafia qui sont cités dans ce texte et qui donne un côté plus véridique, et plus concret au propos.

« Hé jeune coq avec tes lyrics en toc, Apprends que tout le monde meurt sous les balles d’un glock, Tu nous fatigues avec tes histoires de faux gangsters, Les vrais voyous ne parlent pas, ils sont six pieds sous terre, Aucun ne vit longtemps demande à Don Vito, à Lucky Luciano ou à Zé Pequeño, Aux familles Bonanno, Colombo, Genovese, Ils ont tous perdus des gens, comme minor et djézé. »

Un titre qui rappelle Lyrics de Rockin’ Squat en réponse à MC Jean Gabin tirés du site internet officiel du label Livin’ Astro : http://livinastro5000.com

living_astro

Au niveau des titres plus intimiste, il y a l’officiel « MR. Cassel », oui Rockin Squat a un nom : Mathias Cassel, et il le met en avant dans ce titre à l’instru seventies comme il l’avait fait dans le premier volume et son titre « enfant de la balle », surement pour honorer la mémoire de son père, le célèbre acteur et danseur Jean-Pierre Cassel qui  nous a quitté en 2007.

Et « Too Many Years” soutenu par un instrumental classique hip hop efficace, dont le sample vocal too many years rapelle la pate Wu tang Clan. « La vérité des sentiments ne dépend pas, Du système qui oppresse mon foie. »

« Près des notes » voit la combinaison efficace entre Rockin Squat et Oxmo Puccino, deux amoureux de la musique et des lettres. Un petit chef d’œuvre en guise de dernier titre  avec l’Outro.

« Près des notes, embellies par quelques mots, Dont la fluidité égale presque l’eau, Envers ceux qui voient cette vie en do grave, On impose une vision sur 7 octaves, Je pose toujours dans l’immédiat , Car la minute perdue est irrémédiable, Les touches des synthétiseurs en guise de marches, A pied j’atteins Vénus en passant par Mars, Tellement aimant, démagnétisé, Où que j’aille, je reviendrais poétisé, En toute musicalité. » Oxmo

« La musicalité n’a pas de logique, que des racines d’où naissent les rythmiques. »

Rockin Squat continue d’être l’ « US Alien » du hip hop français, «  le super cosmique assasin MC » toujours en orbite sur « Livin Astro ».

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *