sun sooley

Sun Sooley

sun sooley One Day Inna Babylon 2010

Son groove africain et moderne, sa parole engagée et son énergie phénoménale sont à découvrir absolument en live ! Découvrez sa dernière vidéo « Afreekan Rise Up ! »

Sun Sooley « Safara » :

Au début des années 90, Jules Souleymane Ba, plus connu sous son nom d’artiste Sun Sooley, rejoint le groupe PeeFroiss qui laissera une trace indélébile dans l’histoire du hip-hop sénégalais. En 1995, il se joint au groupe Jant-Bi (« le soleil » en wolof) qui deviendra le best-seller de toute l’histoire du Hip-hop au Sénégal. Après cinq années de succès avec le Jant-Bi, trois albums réalisés, il commence, en 2000, sa carrière solo. Accompagné du regretté AbdourahmaneWone (Country Man) ils forment le groupe  Akiboulane qui réussit à mettre en valeur le reggae local et lutte pour sa diffusion au Sénégal. Le collectif produira une compilation du même nom regroupant une douzaine d’artistes Hip-Hop/Reggae.

sun sooley

En 2003, Sun Sooley réalise son premier album reggae intitulé « SiratikalMoustaqim » (Le Droit Chemin). Sa tournée au Sénégal et en Gambie pour présenter cet album est une époque riche de réflexion et de spiritualité, qui marquera à jamais la carrière de l’artiste. En Septembre 2005, Sun Sooley pose ses valises à Paris. Durant plus de 3 ans, ses concerts et apparitions sur les scènes françaises telles que l’Élysée Montmartre ou encore au New Morning, connaissent un véritable succès.

Entouré d’excellents musiciens, il s’établit à Milan en 2008, et entame l’enregistrement de son 2eme album, « One Day Inna Babylon » qui sortira en 2010. Celui-ci est classé comme l’un des meilleurs albums reggae de l’année en Italie.La même année, Sun Sooley est finaliste du concours European Reggae Contest en Italie et joue au Rototom Sunsplash Festival sur la scène du Lion Stage et sur la Scène Principale sur invitation d’Alpha Blondy dans « Cocody Rock ».

Il s’en suit 3 années de tournée européenne qui mettront Sun Sooley a l’affiche dans de nombreux festivals  (Positive River, Fara Rock, Solidar’Rock, Mammut Fire …) mais aussi au Fesman à Dakar et à Djibouti pour la fête de la musique à l’institut francais, dans lesquels il a pu prouver son talent et son professionnalisme. Avec un public de plus en plus présent, il fera aussi les premières parties d’artistes renommés tels que Capleton, Sizzla, Julian Marley, Max Romeo, Israel Vibration.

sun sooley web

Multi-instrumentiste : chanteur, compositeur, guitariste, batteur, Sun Sooley sait emmener ses paroles sur le chemin de la musique live, sentie et ressentie. Les sonorités parfois roots, parfois rock ainsi que les divers horizons musicaux de ses musiciens l’ont inspiré au fil des ans à fusionner au reggae différents univers sonores. Son choix de chanter en Wolof et en Français, en plus de l’anglais, fait de lui un artiste accompli sur la nouvelle scène du reggae de la diaspora.

Nous retiendrons avant tout sa voix unique, sa présence scénique ainsi que ce lien intense qu’il sait tisser entre son public, ses musiciens et lui-même a chaque concert. L’univers de Sun Sooley crée autour de l’esprit rastafari, ses textes sur les thèmes de l’humanisme et de la solidarité touchent directement le cœur du public. Artiste charismatique, engagé jusqu’au bout de lui-même, il est considéré par ses proches comme un véritable guerrier de la paix, un des « new conscious african reggae artist ».

Le 23 janvier 2014, Sun Sooley sort son album « One Day Inna Babylon » à Dakar, suivi d’une tournée nationale et sous régionale en collaboration avec les Centres culturels français du Sénégal et de la Gambie.  Le 23 juin, sort la vidéo « Afreekan Rise Up ! » tirée de la compilation « Rise Up Afrika ! »

 

DISCOGRAPHIE

1996: Ku Mer Bokko (Jant-Bi)               

1997: Compilation Senerap (Jant-Bi)                      

1998: Bop Sa Bop (Jant-Bi)                    

1999: Dax Neex (Jant-Bi)                 

2003: Akiboulane  et  Siratikal Moustaqim          

2007: Fight for Freedom      

2010: One Day Inna Babylon           

2012: Compilation So Precious Riddim (“African Rebel”)        

2013: Single « Ghetto life »

2014: Afreekan Rise Up !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *