Takana Zion “Good Life”

takana_zion_good_life

Takana Zion, ambassadeur du reggae guinéen est de retour avec un nouvel album “Good life” qui rend hommage aux origines du mouvement. Sortie sur le label Soulbeats / Harmonia Mundi le 27 mai 2016.

Takana Zion avec « Good Life » livre un album énergique et dansant, à l’image d' »Africa Unite« , « Good life » au riff de guitare électrique, ou encore « Protect myself« . Un reggae authentique avec le nyahbingui « Congo Dreadlocks« , et Roots avec « Mosiah Garvey » alors que « Hit my Soul » et « Real Black Man » qui flirtent avec le ska et le mento.  A signalé au tracklisting, la présence d’un unique featuring en la personne de l’Honorable Neville Livingstone aka Bunny Wailer lui-même sur le titre « When Jah Speaks » appelant à plus de spiritualité.

Takana continue dans cette voix du reggae africain moderne qui sonne jamaïcain tout en gardant son énergie qui elle est bel et bien africaine.

Takana Zion « Congo Dreadlocks » :

Liste des titres «  Good Life » :

 01 – Africans Unite

02 – Congo Dreadlocks

03 – Good Life

04 – Hit My Soul

05 – Jah Love

06 – Jah Will Be There

07 – Mariama

08 – Protect Myself

09 – Rainbow Generation

10 – Real Black Man

11 – Mosiah Marcus

12 – Make it work

13 – When Jah Speaks Ft Bunny Wailer

Enregistré dans le célèbre studio Tuff Gong de Kingston (JA) fondé par Bob Marley, « Good Life » réunit la dream team du reggae avec des musiciens comme Leroy « Horsemouth » Wallace, Errol « Flabba Holt » Carter, Lloyd « Obeah » Denton ou encore Rohan « Maka » Kirk Gordon qui a officié en tant que directeur artistique et guitariste. Le talentueux Dean Fraser (actuellement saxophoniste de Tarrus Riley) est aussi de la partie, le tout savamment orchestré par l’ingénieur Sam ‘Junior’ Clayton qui était déjà intervenu sur la réalisation de l’album « Rasta Government » et qui n’est autre que le fils de Samuel Clayton de l’historique Mystic Revelation of Rastafari.

Le timbre de voix de Takana Zion et son amour pour le roots avaient déjà convaincu certains des plus grands du reggae jamaïcain, à l’image de Capleton que l’on retrouvait en 2011 en featuring sur le morceau Glory. Un trait d’union entre l’Afrique et la Jamaïque plus que naturel de par l’histoire commune de deux peuples et cet amour inébranlable pour la musique. Originaire de Conakry en Guinée, Takana Zion Star en son pays. Réellement perçu par les Guinéens comme une figure majeure de la culture du pays, ils considèrent l’homme comme le porte-parole de leur Histoire à travers le monde, un véritable ambassadeur culturel. Capable d’initiatives de grande ampleur, Takana Zion s’implique en 2015 dans les festivités nationales à l’occasion du 57ème anniversaire de l’Indépendance. C’est ainsi que le 2 octobre dernier, le peuple guinéen a pu voir Takana Zion aux côtés du Jamaïcain Sizzla Kalonji fouler la scène du Stade de Conakry. Un concert historique devant 50 000 personnes.

C’est un Takana Zion aujourd’hui assagi qui présente ce nouvel album « Good Life », plus engagé que jamais mais jouissant désormais de la sagesse liée à son expérience sur la scène internationale et à sa maturité. On saluera le touchant morceau « Mariama » que l’artiste dédie à son épouse. « Good Life » est un tournant important dans la carrière de l’artiste, lequel revient aux grands classiques, aux fondamentaux du reggae. Des lignes de basse soignées, des cuivres dynamiques, des guitares électriques puissantes et des riddims qui sonnent déjà comme des classiques, tout y est. Les messages sont aussi dignement portés par la voix de Takana Zion dont on ne se lasse pas et qui mélange avec brio intonations africaine et jamaïcaine.

Vous pourrez retrouver Takana Zion en tournée en Europe cet été avec notamment un passage par la grande scène du Festival Reggae Sun Ska le 5 août 2016 à Bordeaux.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *