Takana Zion

Takana Zion interview

takana_Zion

Entretien avec le Guinéen Takana Zion à l’occasion de la sortie de son album « Rasta Governement« 

R&C : Salut Takana et merci de nous accorder cet entretien, comment sa va depuis notre première interview et « Zion Prophet » ?

Takana : « Sa va Dieu merci, ce n’est pas facile mais on est là. On a fait beaucoup de chose entre temps, on a sorti « Rappel à l’ordre » et en Afrique « Black Mafia », ça nous a donné une certaine force. Mais en France on n’a pas fait souvent les mêmes choses, ni les mêmes dates qu’en Afrique. En Afrique quand l’on vient jouer dans le berceau original, il y a un maximum de gens qui écoutent notre musique à travers internet et tout ça. Le 3° album qui a été fait, « Rasta Government », a été enregistré en Jamaïque. Je pense que ça évolue, je suis content, merci. »

Takana Zion

R&C : « Pourquoi avoir choisi ce titre « Rasta Government » ? »

Takana : « C’était naturel, c’est naturel, c’est la suite logique de « Zion Prophet » et « Rappel à l’ordre ». Cette musique c’est montré un peu que Rasta ce n’est pas seulement fumer de la Weed et méditer.  Rastafari c’est tout un travail, c’est beaucoup de choses. Rasta peut aussi être un grand chanteur, Rasta peut être un grand leader. En Ethiopie,  Ras Ça veut dire la tête et qu’est ce qu’un homme s’il n’est pas la tête.  La musique n’est pas qu’un divertissement you know.  L’homme apporte bien plus de choses qu’on ne le croit. C’est un message comme ça.

Les Rastas ils peuvent être les plus grands chanteurs du monde, ils peuvent aussi être les plus grands dirigeants. Donc ce n’est pas impossible de voir un gouvernement Rasta diriger  le monde entier. »

C’est une prophétie, il y aura un gouvernement Rasta un jour quelque part ».

R&C : « Au Mali ? »

Takana : « Pourquoi pas le Mali alors, cela peut arriver partout, c’est une vision, un gouvernement Rasta va diriger, parce que le mouvement il va plus loin que la musique. Il y en a qui sont les artistes parmi nous, il y en a qui sont les agriculteurs, il y a des guérisseurs, alors si les Rasta peuvent être des grands chanteurs , des grands philosophes, alors ils peuvent être de grands leaders.

Un jour viendra que les rastas seront bien présent sur la scène politique, et vont jouer leur rôle, pour qu’il y ait la paix et la justice sur toute la terre, One Love.

Takana Zion

R&C : « Tu as acheté un terrain a Lassa au Mali sur la colline des Rastas, pourquoi avoir acheté ce terrain et  comment compte tu l’utilisé ? »

Takana : « C’est juste pour faire un hôtel, et un restaurant ou les gens peuvent manger, et où on pourra faire un concert de temps en temps. »

R&C : « Ou en est ce projet ? »

Takana : « il reste encore du travail, je cherche des subventions, c’est un gros projet que je ne peux pas faire seul, je suis là-dessus, ça avance Dieu merci. »

Takana Zion

R&C : « Tu es allé en Jamaïque pour enregistrer cet album,  qu’est ce que cela t’a apporté ? »

Takana : « oui on a fait cet album en Jamaïque, avec  Samuel Clayton qui a travaillé pour moi comme ingénieur, on a fait beaucoup de choses ensemble. On est parti en Afrique, on a fait des concerts ensemble. Il voulait qu’on bosse ensemble sur ce nouvel album « Rasta Governement » et je n’ai pas du tout hésité à le suivre. Car c’est un homme qui a beaucoup d’expériences et de qualités humaines, et aussi beaucoup de contacts musicalement, surtout dans le Reggae.

Il a joué avec la plupart des grands artistes du reggae, Il a travaillé avec beaucoup d’artistes du Reggae. C’est un grand personnage du mouvement Rasta et du Reggae, de « Mystic Reveletion of Rastafari ».

C’est grâce à lui que l’on est parti en Jamaïque.  Ça m’a apporté beaucoup de choses  d’avoir travaillé en Jamaïque, J’ai toujours rêvé d’aller jouer en Jamaïque. Et Jah a exaucé ce vœu et on en a bien profité. « Rasta Government » en est le résultat. »

R&C : « Comment as-tu été accueilli en Jamaïque ? »

Takana : « Yeah man, ils étaient très content et la vibe était bonne, ça m’a donné beaucoup de force, ils étaient content de travailler avec I&I, ils ont sentis une énergie. »

R&C : En Jamaïque, Tu as joué et enregistré avec Sly Dunbar à la batterie Robbie Linn aux claviers Sticky Thompson aux percussions.

Takana : « C’est une très grande expérience pour moi de faire un album en Jamaïque, avec les as en la matière, c’est-à-dire Sly Dunbar et Robbie Linn, Sticky, franchement tous ça c’était une merveille. A peine tu as chanté, ils savent déjà quel instru te donnera l’inspiration, et c’est ça un peu la magie dans le reggae, ils te donnent les sons qu’il faut avec  ta voix, avec ta personnalité. »

R&C : Tu as travaillé avec divers producteurs au Mali, et maintenant en Jamaïque, as-tu déjà une idée pour la suite de ta carrière avec qui tu vas enregistrer ?

Takana : « Oh je ne sais pas encore, mais je pense que je vais de plus en plus travailler dans les studios en Jamaïque, il y en a plein. Il y a des musiciens plus jeunes aussi. Maintenant Tu peux faire du New-Roots. Dans « Rasta Government », les gens m’ont reproché d’avoir fait un album très Roots, de ne pas avoir mis du New-Roots,  ni de Dancehall, même s’ils ont kiffé l’album.

Pourquoi pas faire une combinaison Afrique-Jamaïque et en Europe.»

R&C : Comment va ta guinée natale en ce moment ?

Takana : « Je vis toujours en Guinée,  là je suis en tournée donc je ne suis pas en Guinée,  mais ça va bien, il y a un nouveau président qui a élu démocratiquement et je pense que tout se passe mieux. C’est l’histoire, la Guinée a put choisir un président démocratiquement. C ‘est vrai qu’il y a eut beaucoup de dégâts sociaux, politiques et économiques par le passé, et voilà avec les efforts de chaqu’un, nous pourrons établir une atmosphère de stabilité à laquelle les gens commencent à s’habituer. Et c’est ça qui va donner à la Guinée la force de retrouver  sa place parmi les grandes nations. La guinée va bien, je pense qu’elle avance.»

R&C : Es ce que tu peux nous traduire les titres en Sousou (Guinéen) de l’album  comme « M’Bife »?

Takana : « M’Bife, ça veut dire je t’aime en langue africaine, c’est un morceau d’amour qui est dédié à la femme, comme vous savez l’amour est le force créatrice universellement, contempler la nature, la beauté, le vrai. »

Takana Zion

R&C : Et le titre« Khoule » ?

Takana : « Khoule » la tempête ? Ça parle du couronnement de sa majesté, et le fait que la Jamaïque soit la première à se lever  et à suivre la prophétie de Marcus Garvey quand Hailé Sélassié a été couronné et le mouvement Rasta est né. Donc ce morceau il parle du couronnement de Sélassié et comment le mouvement Rasta est né.

R&C : comment est tu devenu Rasta ?

Takana : « Je suis né avec la foi Rasta, et j’ai eut des étapes, j’ai grandi, c’est une prophétie, c’est naturel, le développement spirituel, Rastafari. Je pense que même dans mes vies passées j’étais Rastaman, Selassie I love, l’homme qui est connecté avec lui-même, il s’agit de la divinité de l’homme, nous ne vivons pas de notre nature humaine, nous avons une autre nature aussi qui est divine, Selassie I. »

On est ensemble, Big up, One Love ! » Takana Zion.

Entretien avec Takana Zion réalisé par Yogi pour Roots & Culture, rootsandculture.net, 2011.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =