Rythm and Blues

C’est le premier album que Putumayo consacre à ce genre, il réunit des musiciens légendaires des débuts de la Soul Music tel « The Emotions » avec « My honey and me » : {play}images/putumayo the emotions my honey and me.mp3{/play}

ou Sam Moore du duo Soul « Sam et Dave » avec Angie stone sur le titre  » Wang dand doodle » : {play}images/putumayo sam moore wang dang doodle.mp3{/play}

L’album présente des artistes de la Nouvelle-Orléans, lieu de naissance du R&B, tel Snooks Eaglin, Irma Thomas, et Rockie Charles, qui crée un pont avec la nouvelle génération tel James Hunter avec le rythmé « ‘Til your fool comes home », Sharon Jones, et The Quantic Soul Orchestra avec «  Who Knows » en featuring avec Kabir, ou encore Catherine Russell.

Ruthie Foster : « ‘Cuz I’m here » : {play}images/putumayo ruthie forster .mp3{/play}

Le R&B, aujourd’hui associer au Rap et au Hip Hop, est bien ce courant musical majeur qui apparut à la fin des années 40. Le Rythm and Blues désignait alors ces genres novateurs de blues tel le Boogie-Woogie du pianiste Albert Ammons, et le Swing suave de Cab Calloway et son big-bang, ou le Jump-blues de Louis Jordan.

Alors que le Blues des afro-américains se distingue par des paroles tirées d’un riche corpus folklorique commun : avec « Les floatings verses », des paroles que l’on retrouve dans de nombreuses chansons, le R&B associe au Blues le côté Pop, avec des paroles nouvelles.

  1. Lavelle White   “I’ve Never Found a Man to Love »
  2. James Hunter  “ ‘Til Your Fool Comes Home »
  3. Cracked Ice  « Sweet Feeling »
  4. The Quantic Soul Orchestra featuring Kabir  “Who Knows »
  5. The Emotions    “My Honey and Me    “
  6. Sam Moore, Keb’ Mo’ and Angie Stone   “Wang Dang Doodle”
  7. Catherine Russell   “Put Me Down Easy”
  8. Ruthie Foster  “ ‘Cuz I’m Here »
  9. Snooks Eaglin  “ A Mother’s Love »
  10. Sharon Jones and The Dap Kings  “100 Days, 100 Nights »
  11. Rockie Charles  “Before I Find the Right Girl for Me »

Irma Thomas with Henry Butler  “River Is Waiting »

Fat Domingo déclare dans les années 50 : «  Ce qu’on appelle Rock’n’roll est en fait du Rythm and Blues, et ça fait 15 ans que j’en joue à la nouvelle Orléans. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *