Le trafic du Coltan au Congo

Smartphone et Congo, pour du Coltan du sang sur l’écran tactile !

Le trafic du Coltan au Congo

Le Coltan sert à la fabrication de  Téléphones portables, GPS, satellites, armes téléguidées, télévisions  plasma, console pour jeux vidéo, computers portables, PDA, MP3, MP4, fusées spatiales, missiles, jeux électroniques, appareils photographiques…

Mais qu’est ce que le coltan ? Et en quoi son trafic est au centre de la guerre civile au Congo ?

Coltan est l’abréviation du minéral colombio, et tantalio, et est très rare dans la nature.  Il s’agit d’une ressource stratégique, essentielle au développement des nouvelles technologies. Un minerai essentiel à la production des Smartphones. Le trafic de Coltan a servi au financement d’une guerre meurtrière au Congo.

Le coltan est un minerai rare que l’on ne trouve que dans certaines régions du monde dont la plus grande partie se trouve au Congo.

Du sang sur les portables

Smartphone :

On le décrit comme un téléphone intelligent, le Smartphone, a envahi notre quotidien, les téléphones portables sont devenus des écrans d’ordinateur tactile, avec de multiples fonctions, si bien qu’on les nomme aussi Ordiphone. Véritable objet de mode devenu culte, indispensable des nouvelles générations, le Smartphone est un téléphone mobile évolué disposant des fonctions d’un assistant numérique personnel, d’un appareil photo numérique et d’un ordinateur portable. La saisie des données se fait le plus souvent par le biais d’un écran tactile ou d’un clavier.

Le Coltan :

Mais que se cache-t-il derrière cette invention qui a révolutionné le quotidien ? Qu’y a-t-il de commun entre un téléphone portable et la guerre civile au Congo?

Le Minerai coltan !  Pour extraire ce minerai rare du sol, les conditions de travail sont bien trop souvent inhumaines. Comme le montre le reportage intitulé « Blood in the Mobile » diffusé sur la chaine de télévision Arte le samedi 17 août : Une  exclusivité ARTE Future.

Blood in the mobile

« Blood in the mobile », Documentaire de Frank Piasecki Poulsen,  Arte Future de 52mn réalisé en Allemagne en 2010.

Synopsis : Qu’y a-t-il de commun entre un téléphone portable et la guerre civile au Congo ? Le sang. Celui qui vient de la lutte pour le contrôle du coltan, un minerai extrait dans la région du Kivu, indispensable à la fabrication de nos chers portables. En tant qu’utilisateurs, contribuons-nous à alimenter la guerre et ses ravages ? Quelle est la responsabilité du plus grand constructeur de mobiles au monde dans ce conflit ? Enquête sur le commerce du coltan, un métal rare que les fabricants achètent à prix d’or, et qui est au cœur de la guerre en République démocratique du Congo (RDC), l’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts.

Un documentaire intitulé « Du sang dans nos portables » de Patrick forestier a été diffusé en 2007 par Jeudi Investigation, Canal Plus.

Ou se trouve le Coltan dans le Monde :

Le coltan se trouve en quantités commerciales en Afrique centrale, notamment en République démocratique du Congo dont la région du Kivu détient entre 60 et 80 % des réserves mondiales, ainsi qu’en Australie, au Brésil, au Canada, en Espagne et en Chine.

Donc autour de 70% des réserves mondiales se trouvent au Congo, allons faire un petit tour du côté de la région de Kivu, pour voir ce qu’il s’y passe.

Carte du Coltan au Congo

Le Trafic du coltan au Congo :

Regardons ce rapport d’experts présenté au Conseil de sécurité de l’ONU en 2001 : les « De grandes quantités de ce minerai illégalement sont extraites du sol de la République démocratique du Congo et transportées en contrebande, en accord avec des entrepreneurs occidentaux, par les armées de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la RDC qui occupaient la Province orientale et la région du Kivu, à l’est du pays.

L’armée rwandaise aurait ainsi retiré 250 millions de dollars de ce minerai de 1998 à 2000 dans un trafic illégal.

Des Sociétés multinationales de renoms comme : Nokia, Alcatel, Apple, Nikon, Ericsson, Bayer… ont été signalées dans le rapport des Nations Unies comme «  pillards ». Ils financent les guerres et soutiennent les gouvernements corrompus afin d’avoir le contrôle de cette ressource.

Ces exploitations minières illégales encouragent le maintien d’armées étrangères au Kivu et mettent en péril l’écosystème forestier de la région. En effet, le coltan est au cœur de la guerre en République démocratique du Congo (RDC), l’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts !

Dans sa chanson « On n’a pas de pétrole », le rappeur Rockin Squat  critique la France pour sa politique au Congo. Il accuse des entreprises françaises, dont SFR, Orange et Bouygues, d’avoir encouragé le pillage des terres du Congo dans le but de s’approprier certains minerais, dont le coltan.

« On n’a pas de pétrole mais on a des portables, Demande au Congo ce que veut dire coltan, A cinquante mille euros le kilo, Des millions de morts au Congo, Orange SFR Bouygues ont une part dans ce chaos » paroles extraites de « On n’a pas de pétrole » Rockin Squatt.

Rockin Squatt « On n’a pas de pétrole » :

En effet, le tantale préparé à partir du coltan est indispensable à la fabrication de composants électroniques, notamment condensateurs et filtres à onde de surface, utilisés en particulier dans les téléphones portables. Le secteur de l’électronique monopoliserait ainsi 60 à 80 % du marché du tantale. Pour exemple, en 2000, une pénurie mondiale et une hausse des prix du tantale auraient empêché la fabrication de la PlayStation 2 de Sony en quantité suffisante.

Les médias n’en parlent pas, ou très peu, par contre ils nous abreuvent d’images publicitaires ventant les mérites des cette technologie sans jamais dire la provenance, ni les conditions d’acquisitions des composants de ces nouveaux objets technologiques. Au prix de guerre en Afrique, au Congo, au Rwanda et de millions de morts ! Alors toujours envie de frimer avec ton nouveau portable ?

Source :

Université de Waterloo : https://uwaterloo.ca/earth-sciences-museum/what-earth/what-earth-minerals/what-earth-coltan

http://www.bio-sport.fr/le-coltan-et-moi-et-moi-et-moi/

http://www.tlaxcala.es/detail_artistes.asp?lg=fr&reference=246

Université de Michigan : http://sitemaker.umich.edu/section002group3/coltan_mining_in_democratic_republic_of_the_congo

Decrypted matrix :  http://decryptedmatrix.com/live/operation-coltan-raising-awareness-of-the-slave-labor-exploitation-super-mineral/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *