FREAD Webcam hifi feeding my faith

Interview de Webcam Hi-Fi

FREAD Webcam hifi feeding my faith

Entretien avec Webcam Hifi pour la sortie de « Feeding my faith ».

TUBE DUB SOUND RECORDS presents
WEBCAM HI-FI New Album « Feeding my faith »
LIMITED DELUXE EDITION
180gr heavyweight vinyl COLLECTOR: 300 numbered copies
Distributed by Control Tower Records

R&C : Peux tu nous parler de ce nouvel album ?

WHF : « C’est le 2° album, Cela s’appelle « Feeding my faith »  : Nourrir ma foi et il est sorti uniquement en vinyle, dans une édition de luxe,  dans un très beau LP, en pochette quadri,  impression sur carton retourné,  avec un vinyle assez épais, 180 gr, j’ai essayé de faire un bel objet,  faire quelque chose d’exceptionnel entre guillemet,  sans prétention. »

Webcam hifi feeding my faith

Webcam HIFI « Promised land » :

R&C : Pourquoi ce choix de le sortir qu’en vinyle ?

WHF : « c’est pour avoir un objet un peu unique, exceptionnel,  de qualité luxueuse, même si le mot  est un peu abusé, c’est un peu dans cet esprit là.

En vinyle, je ne vais pas faire une révélation, le marché du disque est très difficile, à l’heure actuelle  et les cds c’est aussi super chaud, donc voilà uniquement disponible en vinyle, et après on verra par la suite, après le pressage, l’accueil. »

Webcam hifi feeding my faith

R&C : Quels sont les invités sur ‘Feeding my faith » ?

WHF : « Toujours un petit peu pareil : C’est international, il y a des anglais, des jamaïcains, des africains,  un africain du Niger qui habite à Londres qui s’appelle El Fata, il y a un français : le chanteur de No More Babylone qui s’appelle Kiko.  On retrouve Ras Zacharri le singjay jamaicain.

C’est Vocal et Dub, parce que Webcam HIFI c’est quand même très ancré dans le Dub, donc à chaque fois sur l’album on retrouvera la version chantée suivi du DUB,  donc Showcase, c’est un album Showcase avec un horizon international en ce qui concerne les chanteurs.

R&C : Ce sont uniquement des Riddims de Webcam HIFI ?

WHF : « Que des Riddims Webcam HIFI. C’est dur par rapport à ses créations d’avoir du recul sur son propre travail, Moi je travaille quasiment tout seul. Tous les frères disent que ça fait très jamaïcain, moi ça me fait bizarre d’entendre ça, parce que le Reggae et le Dub c’est une musique Jamaïcaine.

Tout le monde dit que Webcam HIFI cela fait de plus en plus jamaïcain, peut être pour contraster avec un Reggae – Dub plus anglais, je pense que c’est dans cette optique là que les gens m’ont fait des remarques. Après c’est toujours de la musique Roots, avec des cuivres, du mélodica, des percus, des guitares, des claviers, c’est un peu plus moderne même si ça reste Roots. Ça reste du WEBCAM HIFI ! »

Webcam hifi feeding my faith

R&C : D’où te vient cette passion pour le DUB ?

WHF : « J’adore la musique depuis tout petit, je viens plus d’une culture, d’une époque ou le reggae et le rock était unit en Angleterre, la culture Misty in Roots, Aswad, d’un côté et Steel Pulse et Clash, voire Bad Brains pour ceux qui connaissent le groupe américain qui mélange Hardcore, Reggae, et une forte foi en Rasta.

Mon éducation musicale c’est plus ça, je suis venu au DUB et au Reggae, avec Lee Perry ou  Micky Dread qui avait travaillé avec Clash, donc je me suis intéressé de plus en plus au reggae,

Les albums Dub de Black Uhuru, comme « Brutal Dub » qui avaient  vraiment apporté un élan nouveau dans la rythmique reggae.

J’ai quand même une formation, même si je ne suis pas très bon instrumentiste, de technicien/ingénieur du son,  le Dub c’est quand même la création des ingénieurs du son en studio en Jamaïque. C’est  déconstruire le riddim avec des effets, des cuts…

C’est une musique qui m’a parlé très tôt dans le sens, ou c’est une musique d’ingénieur du son le DUB.

R&C : il s’est passé 2 ans et demi avant la sortie de « Feeding my faith » qu’as-tu fait pendant ce laps de temps ?

WHF :  « Depuis le dernier album de Webcam HIFI qui s’appelait « Livity is my temple », entre temps j’ai sorti un maxi 10 pouces avec le vétéran DJ Jamaïcain qui s’appelle Ranking Trevor qu’on ne voit pas beaucoup et  j’étais assez fier d’avoir sorti ce 10 pouces. Je l’ai fait remixé sur la face B par un frangin qui s’appelle Weeding Dub, Romain qui avait fait un remix plus Stepper, plus anglais on va dire. J’ai sorti ça et un 45 tour : un 7 pouce avec un jamaïcain vétéran qui s’appelle Trevor Junior,  qui avait été célèbre pour la Tune la plus connu je pense c’est « I’nI’ time ». Donc j’ai sorti ça, un 10 pouce de Ranking Trevor (qui nous a quitté en aout 2012), et un 7 pouce de Trevor Junior.

FREAD Webcam hifi feeding my faith

R&C : et au niveau concert ?

WHF : « J’ai fais une ou deux sessions à Toulouse, On a joué au Ragtime avec I Station, un sound system de Toulouse, avec qui on entretient des relations étroites, ce sont vraiment des frangins. »

R&C : tu ne joues pas spécialement ici dans la région Toulousaine, Webcam Hifi s’exporte partout dans le monde ?

WHF : « Je pense que sur 2011, j’ai joué plus à l’étranger qu’en France, sur l’année écoulée.  On a joué au Mexique, en début d’année avec Jah Works, ensuite on a fait tout une tournée dans les pays de l’Est, cet hiver, on a joué en Slovénie, en Croatie, Serbie, Roumanie, Bulgarie… Rien qu’avec ces 2 tournées, cela représente 15 dates, on a joué au Rototom en Espagne, on a joué en Angleterre, on a fait 3 dates en Angleterre au mois de juillet. 25 dates à l’étranger pour une dizaine en France.

R&C : Pourquoi jouez vous plus à l’étranger qu’en France, es-ce un choix ou une nécessité ?

WHF : « Ce sont les contacts, il y a plus de gens à l’étranger pour faire jouer Webcam Hifi, qu’en France, tout simplement. Ce n’est pas du tout une volonté même si on est ravi de jouer à l’étranger. La musique avec les voyages, rencontrer des gens partout dans le monde, c’est toujours un plaisir.

Mais ce n’est pas délibéré. »

R&C : Es-ce un complexe français de ne pas reconnaître ses artistes ?

WHF : « Je suis sûr que les organisateurs en France préfèrent avoir des noms,  au niveau des Selectors, pour jouer en  Sound System, ils préfèrent avoir des anglais, des noms plus connus, probablement cela attire plus de monde aussi, il ne faut pas le leurrer.

Ceux qui jouent en ce moment en France, en Sound System, ce n’est pas la musique de Webcam Hifi, non plus qui est plus ancré dans une musique traditionnelle, Roots, Jamaïcaine. Je vois que les gens qui organisent des Sounds Systems, les grosses soirées Dub Station, les Dub Club et tout ça, c’est quand même une musique plus anglaise, stepper, digitale, cela fonctionne mieux au niveau de la clientèle,  c’est ce que les gens attendent en soirée. »

R&C : Dans quel pays avez-vous eut un accueil mémorable ?

WHF : « Au Mexique ! C’était excellent, Je pense que la formule de jouer en sound system, avec un sélecter, un chanteur, ou un MC, c’est assez récent, cela fait 4 ou 5 ans que c’est en train d’émerger. Dans les pays de l’est, c’était excellent, je crois qu’on a fait 13 dates, si mon souvenir est bon. Même les soirées à 50 personnes, 100 personnes, à Zagreb, on a fait une super session,  il y avait 300 personnes jusqu’à 5 heures du matin. Les gens y sont plus enthousiastes, ils passent un super moment,  et ils dansent sur du Roots,   ça fait plaisir.

Après, en ce qui concerne la France, c’est aussi des modes, des questions de com et de promos. »

Webcam hifi feeding my faith

R&C : As-tu une préférence pour la scène ou l’enregistrement Studio ?

WHF : « J’aime bien les deux, honnêtement,  préparer un nouvel album, ou un nouveau 10 pouce, ou un nouveau Maxi, et un single, et après allez le jouer, c’est fort agréable de rencontrer les gens.

Le studio, c’est vraiment un truc ou je me régale aussi, c’est un travail de technicien son, la prise de son, le mixage, l’équalisation, les effets. Des fois j’ai tendance à ne pas savoir m’arrêter, à travailler sur le riddim à n’en plus finir. Dès fois, c’est dur de se dire, bon j’arrête, niveau mix, j’ai trouvé le bon équilibre. Ça c’est le travail de studio, personnellement je sais que j’ai un petit, effort à faire là dessus. J’y passe des heures et des heures, j’hésite, je reviens sur un truc. Alors qu’en Sound System, c’est vraiment instantanée, c’est vraiment instantané. J’aime les deux, le côté plus raffiné, plus long, le plus abouti, le plus fin en studio, et le côté rencontre, instantané, immédiat, en Sound System. »

R&C : Longue vie à Webcam HIFI et Roots Dub music !

WHF : « Big up Roots & Culture, c’est un plaisir à chaque fois de vous accueillir. »

Entretien réalisé par Yogi pour rootsandculture.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *